Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le cyborgien

Sans snobisme, entre voyage dans le temps et à travers les genres, le Cyborgien tente d'agrandir votre regard.

15 Mar

Bored To Death : L'apprenti détective

Publié par COTE André  - Catégories :  #HB, #Jonathan Ames, #Bored To Death, #comedy, #Ted Danson, #Jason Schwartzman, #Zack Galifianakis

 

 

 

Lorsque l'on évoque HBO, on pense tout de suite à des fictions dramatiques très intenses. La chaîne s'est forgée une image de marque avant-gardiste avec des productions aux thématiques atypiques. Or, on a un peu tendance à oublier, mais HBO compte aussi plusieurs séries plus légères, humoristiques et se singularisant avec à un univers décalé. De cette manière, si Bored To Death n'a pas laissé de souvenir impérissable, il n'empêche qu'elle cultive plusieurs atouts faisant d'elle une petite curiosité qu'il est bon de découvrir maintenant.

 

 

 

 

Lorsque la chaîne commence la diffusion de Bored To Death en 2009, elle est à la recherche de nouveaux hits pour lui redorer son blason. Pour elle, le temps fastueux des Oz, Six Feet Under et Les Sopranos commencent sérieusement à dater et les insuccès se multiplient : Deadwood, La Caravane de l'étrange et Rome. Il n'y a que True Blood, lancée la saison précédente, qui apparaît comme l'espoir d'un nouveau souffle. L'enjeu derrière Bored To Death en devient même crucial : la série doit prouver que la chaîne a bel et bien retrouvé la vigueur d'antan. Malheureusement, l'illusion n'aurait été que de courte durée.

 

Bored To Death est une création de Jonathan Ames, un écrivain qui est aussi scénariste et acteur à ses heures perdues. D'ailleurs, je dois bien avouer que je n'ai vu que cette série de lui  : il faut dire que son CV est très mince, à peine un moyen-métrage autobiographique où il joue son propre rôle et une autre mini-série, Blunt Talk, qui devrait être diffusé sur la chaîne STARZ l'été prochain. D'un autre côté, Ames a une carrière littéraire très prolifique avec plusieurs romans à son actif et a été journaliste au New York Press. En somme, Boried To Death, pour lui, doit représenter plus une nouvelle expérience qu'une fin en soi : il n'a pas l'air de vouloir faire une carrière télévisuelle mais profite juste de l'opportunité de s'essayer à ce média.

 

 

 

 

Ainsi, sur le papier, il y a plusieurs thématiques qui semblent récurrentes dans son œuvre. Tout d'abord, le personnage principal s'appelle... Jonathan Ames et est un écrivain en panne d'inspiration et adepte de la marijuana, qui tente de se reconvertir en détective privé. Vu son court-métrage précédent (une comédie où il interprète le personnage-phare), on perçoit là une tendance à se mettre lui-même en scène. Dès lors, on pourrait se poser des questions quant à l'impact des drogues douces sur sa propre vie. Pour vous situer l'ambiance de Bored To Death, il faudrait que vous imaginiez un croisement entre Le Faucon Maltais (la série se veut une parodie des detective stories à la Dashiell Hammett et Raymond Chandler n'est pas loin) et Californication.

 

Évidemment, pour que la mayonnaise prenne, il faut pour cela parvenir à installer un esprit prompt au décalage, ce qui est le propre d'une comédie. Étant donné que nous sommes sur HBO et non sur une network, hors de question pour Jonathan Ames de marcher sur les plates-bandes des sitcoms comme Friends avec tournage en plateau devant un public. L'univers est cinématographique, le téléspectateur doit percevoir de lui-même la dimension humoristique des situations et c'est donc aux réalisateurs qu'incombent la tâche de rendre perceptible cet aspect : au générique, nous retrouvons donc des noms comme Michael Lehman (Fatal Games, Radio Rebels et 40 Jours et 40 Nuits), Paul Feig (Mes Meilleures Amies et Les Flingueuses) et aussi Alan Taylor (Games of Thrones). Ajoutez à cela des figures illustres du cinéma underground qui viennent jouer les guest-stars comme Jim Jarmusch.

 

 

 

 

À ce propos, il faut souligner le casting prestigieux. La série est portée par un trio dont les membres sont, à l'heure actuelle, en pleine ascension. Du moins, à une exception près, puisque Ted Danson, qui joue l'un des comparses de Jonathan Ames, fait partie de ses grands noms de la télévision : il a été la vedette de la sitcom Cheers pendant 11 ans (Cheers fait partie de ses séries méconnues en France, mais qui ont été un vrai phénomène aux États-Unis, en étant un vrai vivier à talent) et est actuellement la vedette de Les Experts, en remplacement de William Petersen. Pour en revenir à Boried To Death, le rôle phare est tenu par Jason Schwartzman qui incarne l'écrivain reconverti détective. Schwartzman est un de ses visages familiers (tendance « on le voit partout, mais on ne se rappelle jamais de son nom ») du cinéma américain comique et indépendant : on peut le voir chez Wes Anderson (Moonrise Kingdon et The Grand Budapest Hotel), mais il participe aussi à des productions plus grand public comme Dans l'Ombre de Mary : la promesse de Walt Disney. Le troisième larron est interprété par Zack Galifianakis qui a explosé quelques mois auparavant avec Very Bad Trip : le gros rouquin un peu barré, c'est lui.

 

Le principe de Bored to Death est donc de montrer ce trio d'amis se laisser entraîner dans des situations de plus en plus rocambolesques. Il est bon de préciser que les enquêtes de Ames sont plutôt de l'ordre de la routine : surveiller un mari soupçonné d'adultère, retrouver un proche disparu ou un objet volé. La surenchère provient du mécanisme de réflexion de Ames : il s'acharne à vouloir imiter les détectives incarnés par Humphrey Bogart alors que les situations qu'il rencontre ne le justifie pas. Sans compter qu'il y a aussi le fait que Ames tente de singer jusqu'à l'attitude de dure-à-cuire que l'on retrouve dans les polars, ce qui détonne avec le physique de gringalet de Schwartzman.

 

 

 

 

En fait, dans l'ensemble, les trois lascars ont du mal à gérer leur vie personnelle et professionnelle. Après tout, le point de départ est la tentative de reconversion de Ames après une rupture sentimentale : il essaie juste de se reconstruire et organiser une vie plus stable. Cette difficulté à faire cohabiter passion et vie en société se retrouve également chez l'un de ses meilleurs potes, celui incarné par Zack Galifianakis. Ce dernier est un dessinateur de... caricature à tendance sexuel. Autant vous dire qu'il est difficile pour lui de discuter de son travail avec autrui puisque, dès qu'il évoque ses dessins, un malaise s'installe.

 

Pour tout dire, si la chaîne HBO a dû annuler Boried To Death à cause des audiences catastrophiques de la 3e saison, cette chute d'audience (le terme« chute » étant un euphémisme, la série passant de plus de 1 million à quelques 200 000 téléspectateurs) peut s'expliquer pour une raison très simple : un changement de case horaire. Effectivement, programmé le Dimanche Soir (case-prestige de la chaîne, autrement dit celle des Sex and The City et autres Les Sopranos), HBO a tenté de créer une nouvelle case « comédie » le Lundi. Grand mal lui a pris puisque le public n'a pas suivi ce qui a valu un sort funeste à Boried To Death. Une stratégie malheureuse a donc eu raison d'une série qui aura été, l'espace de deux saisons, un petit bol d'air sur la chaîne.

 

Photo Credit : HBO

Bored To Death : L'apprenti détective
Commenter cet article

Archives

À propos

Sans snobisme, entre voyage dans le temps et à travers les genres, le Cyborgien tente d'agrandir votre regard.